L'étoffe des héroïnes

De l'héroïne martyr à la mondaine décadente : une traversée du siècle | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

De l'héroïne martyr à la mondaine décadente : une traversée du siècle

A croire que la traversée du siècle n'offre aucune progression, aucune bienveillance et tord à sa guise l'image des femmes, objets de fantasmes ou de caricatures. Même s'il le fait avec talent et prouesses artistiques parfois. Et bien sûr on ne saurait limiter les représentations des femmes au XIXe à ces deux extrêmes...  Entre ces deux mondes, ces deux époques, il y eut fort heureusement Berthe Morisot et l'émotion qu'elle nous a donné à voir, saisissant la mélancolie de ces destins de femmes enfermées dans leur représentations. Il y eut Camille Claudel, criant la rage et le débordement dans ses oeuvres mouvementées et géniales. 

L'âme, le vêtement, les femmes | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

L'âme, le vêtement, les femmes

L’âme des femmes, leur beauté et leur force est partout et mon vecteur est le vêtement, le costume, des étoffes, ces enveloppes, ces armures ou ces secondes peaux dont elles se sont toujours parées pour s’exprimer, être elles-mêmes, brouiller les pistes ou au contraire se révéler. 

Colette et les mots - L'aiguillon des sens | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

Colette et les mots - L'aiguillon des sens

Les mots dans l'oeuvre de Colette sont comme des gourmandises qu'on déguste en se léchant les doigts. Tant de richesse de vocabulaire : les fleurs, les insectes, les oiseaux, les essences de bois, les objets du quotidien...Et puis surtout les étoffes, les tissés, les couleurs et les descriptions si précises et incarnées des vêtements qu'on pourrait les ressentir sous ses doigts.

Cléo de Mérode. Muse envoutante et icône de la Belle Epoque | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

Cléo de Mérode. Muse envoutante et icône de la Belle Epoque

J'aime l'esprit de mystère et de séduction que dégage cette femme. Tantôt ingénue, séductrice, gracieuse et théâtrale. Posant dans des tenues spectaculaires et sophistiquées, ou en costume de scène. Jouant les Salomé, Cléopâtre-Diane de Mérode fascine toute une époque.

Berthe Morisot - L'impressionniste ombrageuse | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

Berthe Morisot - L'impressionniste ombrageuse

Destin singulier que celui de Berthe, à la personnalité torturée et ombrageuse, obsédée par son art, la nécessité impérieuse de la création. Peindre, peindre sans relâche est plus important que tout. Cette vocation l'occupe à 100% avec l'autre grande passion de sa vie : sa fille Julie, modèle de la plupart de ses dernières oeuvres. 

George Sand - Romantique, forte, avant-gardiste | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

George Sand - Romantique, forte, avant-gardiste

Personnage illustre du XIXe, à l'âme si romantique, elle veut plusieurs vies enchevêtrant sans relâche amours passionnés et convictions politiques. Elle est une des rares femmes de ce siècle tumultueux à avoir profité d'une notoriété. On la retrouve aujourd'hui au 10 de la rue Chaptal à Paris ; le Musée de la vie romantique lui dédie une pièce entière, illustrant des morceaux de son histoire.

Camille Claudel - Géniale, précoce, rebelle et martyr | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

Camille Claudel - Géniale, précoce, rebelle et martyr

Elle incarne à mes yeux toute la rage des femmes mues par une poussée créatrice indomptable, et insupportable à cette époque où seul le talent des hommes comptait. Intransigeante, jusqu'au-boutiste, dévorée par sa fièvre artistique jusqu'à la paranoïa, elle est une sorte de martyr : enfermée et muselée jusqu'à ce que ses aspirations s'éteignent. Quel destin tragique et quel talent énorme. 

Juliette Récamier - Inspiratrice de la mode et des lettres au tournant du siècle | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

Juliette Récamier - Inspiratrice de la mode et des lettres au tournant du siècle

La robe que Juliette Récamier va ancrer dans l'histoire de la mode est d'une élégante simplicité. C'est une robe-chemise à manches courtes et au décolleté carré. Fabriquée dans des tissus fins, vaporeux et fluides, souvent en mousseline de coton, elle peut comporter une traîne. Les manches courtes, légèrement ballon, jouent sur la transparence, laissant apparaître la chair des bras ou deviner le corps libre de ses mouvements sous l'étoffe.

Berthe Morisot et le noir - Portraitisée en noir mais amoureuse du blanc... | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

Berthe Morisot et le noir - Portraitisée en noir mais amoureuse du blanc...

Le regard mi-interrogateur, mi-farouche, c'est une Berthe Morisot vêtue de noir de la tête au pied qui nous interpelle de ses yeux sombres (verts en réalité) dans le portrait de Manet, Berthe Morisot au bouquet de violettes. Titre trompeur car on ne voit presque rien de ces fameuses violettes dans le tableau. Seule cette jeune femme, dont le visage surgit d'une masse toute en variations de couleurs sombres.

L'étoffe des héroïnes - L'aura des femmes à travers leur vêtement | Boname Paris
Victoria Bonnamour  

L'étoffe des héroïnes - L'aura des femmes à travers leur vêtement

Transmettre. Donner à voir et à ressentir ces destins de femmes. Comprendre leur empreinte dans la mode. Montrer que le style de ces héroïnes de notre histoire est intemporel. Il traverse le temps. Chacune, chacun peut se l'approprier.

×