Bienvenue chez Bonâme.

Ici, je cultive tous les jours la passion de la création, la féminité universelle et l'âme du beau vêtement.

J'adore le tissu et l'art des formes. Aussi, je conçois mes vêtements comme de belles créations, agréables à porter et qui révèlent le magnétisme des femmes. Je respecte la matière et soigne la structure de mes vêtements pour qu'ils accompagnent les silhouettes et révèlent la beauté.

J'ai la conviction que le style est éternel et que passé, présent et futur se rejoignent. Aussi, les silhouettes sont inspirées des grandes artistes : ces femmes hors du commun, animées par le feu de la création, libres, passionnées et terriblement stylées. Elles nous ont ouvert la voie. A notre tour de faire vivre le style et l'allure, à notre façon, aujourd'hui avec humanité et conscience.

Je ne fabrique qu'en circuit ultra-court et local pour avoir des relations de confiance et de connaissance mutuelle avec nos fabricants : à Paris et en région parisienne.

Je n'utilise que des tissus de choix : stock dormant de Maison de couture, ou grands tapissiers, chutes de tissus anciens et précieux.

Je revendique la défense d'un savoir-faire français, pays de la mode et de la création depuis des siècles. Je souhaite, à mon échelle tout faire pour redynamiser la fillière française du vêtement et faire en sorte que la connaissance du vêtement continue à se transmettre.

A l'origine

Une passion : la mode, l'art...et les héroïnes

Bonâme c'est avant tout une histoire de Femmes, avec un grand F.

Artistes, grandes héroïnes oubliées ou célébrées, créatrices aux destins atypiques : les vêtements que j'imagine leur rendent hommage, en fusionnant les lignes d'époque à des coupes d'aujourd'hui, afin de transposer les looks dans notre vestiaire actuel.

Le vêtement a toujours été tantôt une enveloppe, une affirmation, une protection, une mise en scène. Chaque époque comporte ses trésors esthétiques, ses trouvailles et aussi ses égéries. Je puise mon inspiration dans le costume d'époque mais aussi dans l'histoire de ces femmes, leurs paroles.

Chacune de mes créations construit un pont invisible entre le passé et le présent, pour gommer les frontières entre ce que nous héritons inconsciemment de celles qui nous ont précédé et comment nous modelons cet héritage dans nos vies actuelles..

....une histoire : la création en héritage

Bonâme est née des bribes de souvenirs accumulés depuis mon enfance.

D'abord une lignée familiale de peintres et sculpteurs exerçant leur art depuis le milieu du XIXe siècle, parmi lesquels le peintre Albert Besnard ou encore mon arrière-grand-mère Germaine Desgranges,  tous habités par le feu sacré de la création.

Ensuite, un lieu : une belle maison, mystérieuse, ancrée au bord d'un lac de montagne. Mes ancêtres y ont vécu, y ont posé leurs ateliers et leurs créations, j'y ai passé des étés infinis....

L'histoire d'une enfant de 2 ans, ma mère, née là-bas, en pleine guerre, entourée des femmes de la famille, qui se débrouillent, alors que les hommes sont partis se battre.

Une marraine aimante et fantasque, peintre et décoratrice, dont le repaire est un atelier rempli de tubes de couleur, de bacs à teinture, de livres sur les contes, les femmes, la mode et les étoffes...

Grâce à elle, la découverte des destins hors normes de toutes ces femmes qui peuplaient les galeries des musées et les livres d'images.

Tout ceci a nourri le projet Bonâme: permettre à chacune ou chacun de jouer avec ses souvenirs, ses rêves de contes féériques ou étranges. Pour mieux libérer son imaginaire en se glissant dans la peau d'héroïnes d'hier et inspiratrices d'aujourd'hui.

une obsession : le beau vêtement, made in France

Les modèles Bonâme sont conçus et prototypés dans mon atelier. Tout part du dessin ou du tissu. Du 1er croquis au prototypage, en passant par le modélisme et la coupe, chaque pièce est minitieusement préparée, réfléchie, testée. Pour que le tissu ait un joli tombé, que le montage permette une bonne aisance.

Mon envie est de revenir à la conscience de ce qu'est un beau vêtement. Un vêtement bien fait, qui dure et qu'on a plaisir à enfiler. Alors nous y passons du temps. Un vêtement doublé est un vêtement qui tombe mieux, qui est plus isolant et plus durable. Un vêtement bien coupé, qui respecte le sens de tissage embellit la silhouette et s'adapte harmonieusement au corps. 

Par respect pour l'environnement et par engagement humain, tous mes vêtements sont réalisés localement et en veillant à une utilisation vigilante des ressources (énergie, transport, tissus et composants).

Mes tissus sont chinés dans des ventes, brocantes ou sélectionnés parmi des fins de rouleaux de haute-couture et grands tapissiers. Aucune matière n'est produite  : tout est récupéré ou acheté dans des stocks existants. Rien n'est jeté qui ne soit réutilisable. C'est le principe de l'UPCYCLING ou surcyclage.

Dans mon atelier, je crée des pièces uniques. En cas de fabrication de petites séries, je travaille avec des artisans façonniers parisiens ou en Ile de France. Ainsi ma production reste locale, française, dans une relation de confiance avec mes artisans partenaires.